• Une animation sur la Grande guerre passionnante !

    Ce matin, Mme Pestelard est venue dans la classe nous parler de la guerre 14/18.

    Voici tout ce que nous avons appris:

    Nous avons vu des photos de soldats avec des uniformes différents. Ils avaient des poches à cartouches (2 devant et une dans le dos), un masque à gaz, une musette, un bidon avec du vin rouge, un sac appelé As de carreau dans lequel ils mettaient leur linge propre, une paire de chaussures, de chaussettes. Sur le côté de ce sac, ils avaient une tente qui servait de couverture. Au-dessus, on trouvait la gamelle, un plat à 4, une vache à eau ( sac à eau imperméable), une cervelière (pour protéger en 1915 le tête sous la casquette)...

    Une animation sur la Grande guerre passionnante !

     

    Une animation sur la Grande guerre passionnante !

     

     

    Une animation sur la Grande guerre passionnante !

     

     

     

     

    Mme Pestelard nous a parlé aussi de la vie dans les tranchées.

    Le No man's land était la zone de combat.

    La première ligne était la ligne de front/attaques.

    La seconde ligne était la zone de regroupement, de refuge. Les poilus y venaient pour manger, se reposer.

    La troisième ligne était la ligne de sortie où se trouvaient l'artillerie, les secours, les cuisines.

    Dans les tranchées de seconde ligne, les soldats se reposaient, jouaient aux cartes, entretenaient leur fusil, décoraient, travaillaient des douilles, fabriquaient des briquets avec des balles, des broches et des bagues avec des douilles, des colliers pour leurs femmes avec du crin de cheval...

    Au-dessus des tranchées, il y avait des barbelés. Les tranchées faisaient 2,20 m de haut. Les Allemands avaient bétonné leurs tranchées à la différence des Français. Il y avait quelques lits dans les abris, sans matelas, juste un peu de paille. Il y avait beaucoup de rats qui mangeaient tout (les habits, le cuir, la paille...). Parfois, ils s'attaquaient à l'homme.

    Les rats étaient chassés par les soldats ratiers. Ces soldats obtenaient une prime supplémentaire.

    Certains abris étaient organisés en coopératives (petites supérettes) dans lesquelles, les soldats trouvaient du vin, du tabac.

    Dans les tranchées allemandes, dans des abris, il y avait une cuisine.

    Dans les tranchées françaises, ce sont des cuisines roulantes. La soupe était versée dans un boutéon. Les poilus buvaient dans un gobelet quart et mangeaient dans une gamelle.Ils avaient aussi des boites de "singe": des boites de conserves qu'ils ouvraient avec des singes (ouvre-boites fabriquées par l’entreprise Singe).

    Nous avons vu également différentes armes en photos:

    des fusils, des obus (balles pour canons constituées d'une douille et de la partie qui explose), des canons, des casiers à obus. Les canons se trouvaient jusqu'à 2 km derrière les tranchées. Nous avons vu aussi un mortier appelé crapouillot car il faisait penser à un crapaud. Les soldats français l'utilisaient beaucoup car il tirait en cloche directement des tranchées. Nous avons vu aussi un lance-flamme (arme inventée par les Allemands en 1915), des chars d'assaut "tanks", un dirigeable appelé "saucisse volante", un avion.

    Les femmes ont joué un rôle très important. Elles travaillaient dans les usines d'armement, dans les champs ou comme infirmières.

    Des animaux ont aidé les soldats:

    * des pigeons voyageurs qui transmettaient des messages,

    * des chiens: Le chien sergent Stuby a été adopté par les Anglais dans les tranchées et les a aidés à sauver des vies. Il sentait le gaz dégagé par le lancement d'obus allemands et aboyait.  Les soldats pouvaient alors se protéger en se cachant!

    Actuellement, on peut voir encore des tranchées. Dans certains endroits, la nature a repris ses droits. 0n voit des crêtes, des petits collines.

    Attention! Prudence! Il reste en terre encore de nombreux vestiges! De nombreux obus, matériels, armes (détonateurs de grenade, balles, fusils, grenades, obus, douilles...) sont toujours retrouvés. Il ne faut pas les toucher mais appeler la sécurité civile qui envoie des démineurs neutraliser ces armes encore dangereuses.

    Des zones sont interdites à la reconstruction du fait des risques de pollution et de sécurité.

    Des villages ont été complètement détruits et ont disparu. Ils sont morts pour la France!

     

    Nous avons terminé l'animation en manipulant les objets.

    Une animation sur la Grande guerre passionnante !Une animation sur la Grande guerre passionnante !Une animation sur la Grande guerre passionnante !

     

     

     

    Une animation sur la Grande guerre passionnante !Une animation sur la Grande guerre passionnante !

     

     

     

    Une animation sur la Grande guerre passionnante !

    Une animation sur la Grande guerre passionnante !

     

     

    Une animation sur la Grande guerre passionnante !Une animation sur la Grande guerre passionnante !

     

     

     

    Une animation sur la Grande guerre passionnante !Une animation sur la Grande guerre passionnante !

     

     

    Une animation sur la Grande guerre passionnante !

     

     

     

     

     

    Un GRAND MERCI à Mme Pestelard pour cette animation!

     

     


  • Commentaires

    1
    jeannette
    Dimanche 18 Novembre à 11:12

    j adore cette animation merci coolcoolcoolcoolcoolbeurkbeurkbeurkbeurk

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :